L’amie prodigieuse – Elena Ferrante

Bonjour, vous allez bien ?

Cet été j’ai commencé la saga  » L »amie prodigieuse «  d’Elena Ferrante qui est actuellement composée de 3 tomes. Pour le moment j’ai seulement lu le premier livre L’amie prodigieuse que j’ai beaucoup aimé.

DSC_0702 (2)

Elena Ferrante retrace dans ce premier tome les parcours de deux amies Elena et Lila. Elles vivent en Italie au cœur de l’un des quartiers pauvres de Naples à la fin des années cinquante. Bien qu’elles soient toutes les deux de brillantes élèves, elles ne sont pas promises à de longues études comme la majorité des élèves des quartiers pauvres. Elena réussit malgré tout à poursuivre ses études au collège puis au lycée soutenue par son institutrice. En revanche, Lila abandonne les bancs de l’école pour travailler avec son père.  Au fil des pages se dessine la relation complexe qui lie Elena et Lila ainsi que le portrait d’une Italie sombre au climat tendu.

DSC_0709

J’ai mis un petit moment à m’intéresser aux personnages et à l’histoire. Les 100 premières pages m’ont paru un peu longues, je n’accrochais pas vraiment bien que l’auteure est une très belle plume. Il m’a fallu dépasser le prologue ainsi que la première partie du livre pour être captivée par l’histoire. Une fois prise par l’intrigue j’ai eu beaucoup de difficultés à en décrocher.

DSC_0704

Les personnages principaux Elena et Lila sont touts les deux très intéressants à la fois pour leurs histoires personnelles mais aussi dans leurs rapports. On s’attache rapidement à Elena, la narratrice, brillante élève un peu mal dans sa peau, très discrète. Toutefois, c’est Lila qui m’a semblée la plus intéressante. On cerne difficilement ce personnage qui peut sembler à la fois trop sûre de lui, exubérant mais qui cherche surtout une forme de reconnaissance vis à vis de son père, d’Elena probablement mais aussi de toutes les personnes qui l’entourent. Le lecteur suit l’évolution de ces deux filles de leur enfance à leur adolescence, leurs questions, leurs doutes et surtout leur envie de richesse, d’abandonner les rues sales de leur quartier pour les rues lumineuses d’un Naples plus bourgeois. De plus, c’est à travers ces deux personnages qu’Elena Ferrante met en lumière la condition des femmes dans les années cinquante et plus particulièrement celle des femmes issues d’un milieu défavorisé.

Je vous recommande vivement ce roman si vous cherchez une lecture à la fois intime, historique et politique.

DSC_0689

N’hésitez pas à me faire par de votre avis sur ce roman, ou à me partager vos dernières lectures en commentaire.

A bientôt !

Publicités

Everything Everything – Nicola Yoon

Bonjour !

J’espère que vous allez bien et que votre été se passe bien. Pour ma part je profite pleinement de mes vacances, ce qui signifie que j’ai dévoré plusieurs romans ces derniers temps et ils ont tous été géniaux! Cependant, il fallait que j’en choisisse un premier afin de vous partager mon avis dessus.  Mon choix c’est très vite porté sur Everything Everything de Nicola Yoon que j’ai lu extrêmement rapidement et dont l’univers m’a immédiatement inspiré pour mettre en scène le livre dans les photos qui illustrent cet article.

DSC_0149 copie

Everything Everything retrace l’histoire de Madeline Whittier, une adolescente de 18 ans. Atteinte de « la maladie de l’enfant bulle » elle ne peut accéder au monde extérieur sans risquer sa vie. Madeline reste confinée dans sa maison en permanence loin des bactéries et mène ainsi une vie totalement différente des adolescentes de son âge. Pour elle il n’y a pas de lycée, de petit amis ou de sorties mais des cours particuliers, des livres et une vie sociale qui se limite à sa mère et son infirmière.  Toutefois, cette bulle protectrice va être mise à l’épreuve par l’arrivée de nouveaux voisins et plus particulièrement par leur fils.

DSC_0152 copie

Au travers de ce livre la parole est entièrement donnée à Madeline, comme si nous lisions son journal intime. Ainsi, Nicola Yoon s’est concentrée sur les sentiments de cette jeune fille de 18 ans vis à vis de sa maladie mais surtout sur son envie d’une vie normal, de sortir de sa bulle pour découvrir le monde. L’histoire est magnifique et nous surprend jusqu’aux derniers chapitres.

DSC_0116 copie

Lorsque j’étais aux trois quarts de ma lecture je ne pensais pas que Nicola Yoon nous réservait encore des surprises. Je trouvais l’histoire très belle mais j’imaginais une fin beaucoup plus simple. Je pense que c’est en grande partie pour cette raison que j’ai tant aimé ce roman. Il m’a étonné jusqu’à la fin sans m’ennuyer ni me décevoir. Pour tout vous avouer je l’ai lu en 2 jours car je n’arrivais pas à décrocher.

DSC_0135 copie

Les personnages sont tous très intéressants puisqu’ils ont chacun une histoire différente. On s’attache aussi bien à Madeline et à Olly les personnages principaux qu’à Carla l’infirmière de Madeline ou Kara la sœur d’Olly.

De plus, ce livre est rempli de petites illustrations réalisées par David Yoon qui renforcent cette idée de journal intime et embellissent le roman.

DSC_0173 copieDSC_0169 copie

Je vous recommande vivement Everything Everything si vous cherchez une jolie histoire d’amour pas trop difficile à lire, assez prenante et surprenante!

Pour ce qui est de la version cinématographique qui est sortie le 21 juin, je ne l’ai pas encore vu. Je préfère commencer par les livres plutôt que les films puisque ces derniers me déçoivent souvent. Toutefois, je compte le visionner prochainement afin de pouvoir comparer les deux et savoir si le film est  à la hauteur du roman.

N’hésitez pas à me faire part de votre avis sur le livre et/ou le roman dans les commentaires.

A très vite !

 

Juste la fin du monde – Jean-Luc Lagarce

Bonjour! Vous allez-bien?

Il y a quelques semaines je vous ai parlé du film Juste la fin du monde de Xavier Dolan que j’avais vraiment adoré (pour retrouvé l’article c’est ici). J’ai tellement aimé ce long-métrage que j’avais très envie de lire la pièce de théâtre dont il était tiré.

Résumé:

Juste la fin du monde à été écrite par Jean-Luc Lagarce en 1990 alors qu’il était atteint du sida. Celle-ci raconte le retour de Louis dans sa famille après plusieurs années d’absence. Toutefois, ces retrouvailles cachent en réalité une annonce bien moins réjouissante que Louis souhaite faire à ses proches: atteint d’une maladie, il est venu leur apprendre sa mort.

DSC_0464 (2)

Mon avis:

J’ai trouvé cette pièce sublime et ce, dès les premières phrases du prologue. Jean-Luc Lagarce a réalisé une oeuvre complexe et très dure avec un sensibilité hors-norme. Chaque mot, chaque phrase semble minutieusement choisi pour créer un ensemble d’une très grande beauté et qui fait naître chez le lecteur de nombreuses émotions.

La lecture du texte peut sembler un peu complexe. En effet, les phrases sont courtes, il y a de nombreuses répétitions, des maladresses, des reformulations… On ressent à travers les lignes les difficultés de communication des personnages. Chacun semble à la fois hésitant mais également submergé par ses émotions.

DSC_0476

De plus, de nombreux monologues de Louis nous donne des indications sur ses pensées, ses difficultés, la façon dont il vit ces retrouvailles. Ainsi, le lecteur se met plus aisément dans la peau de ce personnage et s’attache quelque peu à cet être complexe et froid.

Par ailleurs, le personnage d’Antoine est également très prenant. Lagarce réussit à faire comprendre à son lecteur tout les sentiments contraires qui cohabitent en ce personnage. On découvre au fil de la pièce une autre partie de cet homme qui peut sembler lors des premières scènes détestable et qui va se révéler attachant.

DSC_0475

Jean-Luc Lagarce a vraiment écrit une très belle pièce. Je vous recommande vivement de la découvrir si vous aimez les histoires poignantes. C’est une oeuvre magnifique qu’on a envie de lire et relire de nombreuses fois pour capter la signification de chaque phrase et découvrir plus en détail le poids de chaque mot.

N’hésitez pas à me donner votre avis sur cette pièce ou sur le film si jamais vous les connaissez. Je serais curieuse de connaitre d’autres opinions.

A très vite !

Marie d’en haut – Agnès Ledig

Hello! Vous allez bien?

Il y a quelques semaines je vous ai rapidement parlé du livre Marie d’en haut d’Agnès Ledig que je venait tout juste de terminer. C’est une auteure que j’ai découverte avec son roman Juste avant le bonheur qui est une petite merveille. Je vous partage aujourd’hui mon avis sur son tout premier roman.

dsc_0553

Résumé:

Marie d’en haut c’est la rencontre entre deux âmes fortes mais également blessées par le passé. D’un côté Marie, une agricultrice au caractère bien trempé. De l’autre Olivier, lieutenant de police froid et bourru. Suite à un passé difficile, Marie s’est construite une sorte de carapace, entourée de son meilleur ami Antoine et de Suzie sa fille. Un trio soudé dans lequel Olivier va faire éruption, créant une certaine rivalité entre lui et Antoine. Leur objectif commun: le cœur de Marie.

dsc_0561

Mon avis:

J’ai commencé ce livre en étant quasi sûre que je l’adorerai puisque Juste avant le bonheur et Pars avec lui de la même auteure avaient été un véritable coup de cœur. Marie d’en haut a été à la hauteur de mes attentes. Un roman réaliste et poignant qui soulève chez le lecteur de nombreuses interrogations (si je vous disais lesquelles je vous révélerais la fin du roman). Des personnages tous plus attachants les uns que les autres. La chose géniale de ce roman ( que l’on retrouve dans les autres écrits d’Agnès Ledig), c’est les chapitres dont le point de vue alterne de Marie à Olivier, nous permettant de les découvrir sous plusieurs angles. Au fil du livre, le lecteur voit les personnages évoluer ainsi que les relations entre ces personnages changer. Le petit plus du roman, qui a en grande partie contribué  à ce que je l’aime autant: les derniers chapitres qui font un bond dans le futur nous donnant une jolie vision de la vie des personnages.

dsc_0555

dsc_0563

Par ailleurs, la plume d’Agnès Ledig est un véritable plaisir à lire. Elle a une façon magique de décrire les émotions de ses personnages. Elle alterne entre moments poignants et détails amusants. C’est un roman qui vous bouleverse et dont la fin qui est sublime m’a fait beaucoup pleurer et en même temps réfléchir.  J’ai eu un gros coup de cœur pour la petite Suzie pleine de répartie, extrêmement drôle et attendrissante. Ce livre est plein d’humanité et d’espoir, si bien que l’on aimerait ne jamais le terminer.

dsc_0558

De plus, ce livre ne pouvait que me plaire puisque son épigraphe était un extrait de mon poème préféré: A une passante de Charles Baudelaire.

Je vous conseille vivement TOUT les livres d’Agnès Ledig qui à chaque fois mettent une vraie claque à celui qui les lit. Pour ma part, je compte acheter prochainement son dernier roman On regrettera plus tard.

Bye!

Parce que je t’aime – Guillaume Musso

Bonjour! Comment allez-vous?

Ces dernières semaines j’ai terminé pas mal de livres et ma pile de livres à lire commence tout doucement à diminuer sur mon bureau. Parmi les romans que j’ai achevé récemment il y a Parce que je t’aime de Guillaume Musso. C’est un auteur que j’aime énormément, j’ai lu une grande partie de ses romans et ce, toujours avec beaucoup de plaisir. Je trouve que c’est un écrivain qui a une imagination d’enfer et chacun de ses livres est surprenant jusqu’aux dernières pages. Vous l’aurez compris je suis une grande fan des romans de Guillaume Musso et Parce que je t’aime n’a fait que le confirmer.

dsc_0358

Résumé:

Parce que je t’aime retrace l’histoire de plusieurs personnages dont le principal est Mark. Mark était un mari et père de famille comblé jusqu’à ce qu’un événement le détruise: l’enlèvement de sa fille Layla dans un centre commercial de Los Angeles lorsque celle-ci avait 5 ans. Toutefois, 5 ans plus tard, Layla est retrouvée vivante là ou elle avait disparu.

dsc_0367

Tout au long de ce roman, Mark va tenter de répondre aux multiples interrogations qui succèdent ces retrouvailles. Ou était sa fille? Pourquoi avait-elle disparu? Avec qui était-elle?

Au fil des chapitres Guillaume Musso décrit plusieurs personnages. On découvre bien sûr Mark mais également Evie, Alysson, Connor… Des destins qui semblent opposés mais qui sont pourtant bien liés.

Mon avis: 

Comme je vous l’ai dit quelques lignes auparavant j’aime les romans de Guillaume Musso car il est impossible de prévoir la fin. Par ailleurs, j’adore découvrir au gré de ma lecture l’histoire plus ou moins complexe de différents personnages. Connaître leur parcours, leur vie actuelle, les épreuves qu’ils ont surmontés, les démons qui continuent de les hanter… Ce roman a vraiment pour objectif de montrer à celui qui le parcours qu’il est toujours possible d’évoluer, de surmonter des épreuves plus ou moins difficiles, de pardonner, de continuer à vivre.  A travers chacun des personnages Musso prouve que le passé ne définit pas l’avenir. J’ai trouvé l’histoire fascinante et la fin vraiment bluffante!

dsc_0363

De plus, c’est un style d’écriture très simple, le roman ce lit très vite et très facilement. Il n’est pas prise de tête et ne demande pas une extrême concentration pour être compris. C’est un livre qui ne doit pas être lu pour sa richesse stylistique ou grammaticale mais vraiment pour son histoire. Celle-ci est passionnante et pleine de rebondissements. Vous pensez avoir compris quelque chose et un élément intervient et fait vaciller votre théorie. Vous croyez avoir cerné un personnage et le chapitre suivant vous montre le contraire. Guillaume Musso a une imagination débordante et sait très bien comment intriguer son lecteur.

Si jamais vous n’avez jamais lu de roman de Guillaume Musso, je vous conseille vivement celui-ci, il fait sans aucun doute partie de mon top 3 de ses livres (le meilleur restant à mes yeux Central Park).

dsc_0370

J’espère que cet article vous aura donnez envie de découvrir le travail de cet auteur si jamais vous ne vous y étiez pas intéressé auparavant. N’hésitez pas à me donner votre avis sur ce livre ou encore sur les romans de Guillaume Musso en laissant un commentaire. J’adorerais savoir lequel de ces romans vous aimez le plus, si comme moi vous êtes une grande fan de son travail!

Bye! 

dsc_0380

 

Films, livres & musiques de Janvier

Bonjour ! Comment allez-vous?

Ce premier mois de 2017 a été plutôt riche en découvertes culturelles et j’avais très envie de vous en faire part. J’ai réuni dans cet article mes différents coups de cœur que se soit des livres, des films, des séries ainsi qu’un peu de musique. Je vous laisse les découvrir.


Films & Série

The Crown

Cela faisait très longtemps que je n’avais pas découvert de nouvelle série qui me passionne réellement. Excepté les séries très « clichées » telles que Gossip Girl, Teen Wolf ou encore Pretty Little Liars, je finis souvent par ne pas regarder l’intégralité des saisons. Toutefois, j’ai découvert à la fin des vacances de Noël la série The Crown de Peter Megan. C’est un univers totalement différent des séries que je regarde puisqu’il s’agit d’une série historique. Elle retrace le règne d’Elizabeth II, aussi bien dans ses fonctions politiques que dans sa vie personnelle. Cette série passionnante qui en est seulement à sa première saison est vraiment géniale et très bien réalisée. Elle permet de rendre compte de la complexité d’un tel rôle. Je pense qu’elle peut intéresser beaucoup de monde puisqu’elle illustre des événement concrets dont on entend parler très régulièrement.

Ecrire pour exister

Ce film américain réalisé par Richard LaGravenese, a été inspiré d’une histoire vraie ainsi que tiré d’un essai pédagogique collectif The Freedom Writers Diary écrit par Erin Gruwell et par sa classe . Dans ce film, une jeune enseignante Erin Gruwell, essaye de faire découvrir à une classe « difficile » l’écriture et la lecture. L’histoire a lieu dans un contexte complexe, au lendemain des émeutes raciales de 1992 à Los Angeles. Cette professeur d’anglais va mettre tout en oeuvre pour inciter ses élèves de cultures différentes (afro-américains, latinos…) à prendre gout à la lecture et à l’écriture malgré une vie difficile rythmée par la drogue, les guerres de gangs, les conflits familiaux… J’ai beaucoup aimé ce film d’une part car il s’agit d’une histoire vraie, ce qui le rend encore plus beau. D’autre part, puisqu’il prouve que chacun doit avoir sa chance et que lorsque l’on s’intéresse de plus près à quelqu’un, on peut l’aider à accomplir des choses géniales. C’est ce qu’a fait cette prof en prenant le temps de s’intéresser à chacun de ses élèves sans les considérer seulement comme des cas difficiles. N’hésitez pas à visionner ce film, c’est le genre d’histoire qui ne peut laisser personne indifférent.

dsc_0266

Le sourire de Mona Lisa

Si vous avez aimé Le Cercle des Poètes disparus vous aimerez sans doute ce film puisqu’ils tournent autour de la même idée. Le sourire de Mona Lisa, réalisé par Mike Newell se situe dans les années 50 au coeur de la prestigieuse école pour fille de Wellesley. Une jeune enseignante d’histoire de l’art, jouée par Julia Roberts va essayer d’aider ses étudiantes à se dégager des mœurs de la société. Elle souhaite les faire réagir concernant leur futur, les pousser à mener l’existence dont elles ont envie et non pas celle dictée par les conventions. J’ai été totalement absorbée par ce film pendant toute sa durée. C’est un film génial qui met en lumière la condition de la femme dans les années 50.

Vaiana, la légende du bout du monde

Je suis allée voir ce film d’animation Disney avec ma petite sœur au cinéma lors de sa reprogrammation. J’en avais entendu beaucoup de bien sans pour autant m’y intéresser réellement. Nous somme allées le voir un dimanche, sur un coup de tête sans vraiment nous pencher sur l’histoire. Nous avons toutes les deux adoré! Personnellement je le trouve 1000 fois mieux que la Reine des Neiges qui a pourtant eu un grand succès. L’histoire est géniale, les animations magnifiques et la bande son superbe! Il s’agit de l’histoire de Vaiana, une jeune fille qui se lance dans un long voyage sur l’océan afin d’accomplir la quête inachevée de ces ancêtres. Ce film est une vraie hymne à la liberté. J’avais lu sur plusieurs sites que ce film était dans le même esprit que Pocahontas (soit mon Disney favoris) et je rejoins totalement cette idée. Si vous ne l’avez pas déjà vu je vous conseille vivement de le regarder!


Livres

Les 4 Filles du Docteur March – Louisa May Alcott

dsc_0285

Il y a peu de temps j’ai décider de commencer à lire les grands classiques de la littérature tels que Orgueil et Préjugés de Jane Austen, L’attrape-coeur de J-D Salinger… J’ai commencé par Les 4 Filles du Docteur March (ebook disponible gratuitement). C’est un livre pour lequel j’ai eu un véritable coup de coeur. Il peut paraître un peu cliché ou manichéen puisque nous découvrons la vie des 4 petites filles à travers leur erreurs et les leçons qu’elles tirent. C’est un livre plein de bienveillance et qui prône un comportement vertueux, respectueux de l’autre… Les filles March apprennent petit à petit à apprécier le bonheur des choses simples. Je pense que c’est un livre que nous devrions tous lire puisqu’il nous permet de réfléchir sur notre comportement actuel un peu trop individualiste et égoïste.

Demain les chats – Bernard Werber

J’ai eu ce livre à Noël et j’ai directement été séduite par l’histoire. Il faut dire qu’en grande fan des chats il y avait peu de risque que ce livre ne me plaise pas. L’histoire se passe à Paris dans un contexte fictif ou règne le terrorisme et la guerre mais qui semble à la fois tellement probable. Tout le livre a pour point de vue celui d’un chat, nommé Bastet. Ce roman a été une vraie claque, il rend compte de la stupidité des humains du point de vue des chats ce qui est encore plus saisissant. Je vous recommande ce livre si comme moi vous adorez les chats, les voir prendre le contrôle d’une histoire est génial !

dsc_0282

Je n’arrive pas vraiment à vous rédiger un résumé qui me convienne de ce roman je vous propose donc celui du site officiel de Bernard Werber que vous pouvez retrouver ici : A Montmartre vivent deux chats extraordinaires. Bastet, la narratrice qui souhaite mieux communiquer et comprendre les humains. Pythagore, chat de laboratoire qui a au sommet de son crâne une prise USB qui lui permet de se brancher sur Internet. Les deux chats vont se rencontrer, se comprendre s’aimer alors qu’autour d’eux le monde des humains ne cesse de se compliquer. A la violence des hommes Bastet veut opposer la spiritualité des chats. Mais pour Pythagore il est peut être déjà trop tard et les chats doivent se préparer à prendre la relève de la civilisation humaine.


Musique:

Vianney

dsc_0292

Il est très rare que je découvre de nouvelles musiques puisque j’écoute toujours les mêmes artistes et les mêmes chansons. Toutefois, j’ai découvert récemment Vianney. Tout le monde le connait, notamment grâce à son titre Pas là. Personnellement je ne m’étais pas penchée sur le reste de ses chansons. Cependant, un soir ou je faisais du babysitting, il était présent à N’oubliez pas les paroles. Suite à l’émission, je me suis décidée à écouter ses albums. J’ai vraiment adoré! Ces chansons ont des mélodies très agréables et de très jolis textes. C’est une réelle découverte, moi qui m’étais arrêtée à la chanson Pas là que nous avons beaucoup beaucoup trop entendue et qui ne m’avait pas donné envie d’écouter le reste de son album. Allez écouter deux ou trois de ces chansons je suis sûre que vous allez aimer!

J’espère que cet article vous aura intéressé et que j’ai pu vous faire découvrir 2-3 choses. N’hésitez pas à me partager vos musiques, livres, séries ou films favoris en commentaires!

Bye !

5 ans de réflexions – Marabout

Coucou! Comment allez-vous?

Récemment j’ai commandé le livre 5 ans de réflexion de chez Marabout. J’en avais entendu parler par pas mal de blogueuses et le concept me tentait bien.

dsc_0357

Il s’agit de répondre chaque jour à une question différente et ce pendant 5 ans. C’est une forme de journal que l’on tient quotidiennement, qui prends très peu de temps chaque jour à compléter. On y  retrouve des questions variées comme : « La personne la plus folle de votre entourage », « Votre chez-vous est-il impeccable » ou encore « Qu’est ce qui vous vient à l’esprit quand vous pensez à la peur »…

L’objectif est de constater son évolution à travers les réponses apportées les années précédentes. Cela permet de voir si nos priorités, notre mode de vie ou autre a changé.

dsc_0363

 

J’ai acheté ce journal afin de le commencer le jour de mes 17 ans (il y a maintenant deux jours) ainsi je le terminerais le jour de mes 22 ans . Je pense que le débuter maintenant va me permettre de voir tout les changements qu’il va y avoir dans les années à venir: les études supérieurs, la vie seule en appart, le permis, les premiers entretiens et jobs… Je suppose que les réponses que je vais donner à 17-18 ans vont me paraître un peu enfantines quelques années plus tard et certaines ne vont peut-être jamais changer.

J’ai répondu aujourd’hui à ma 3ème question et je suis déjà totalement emballée par le concept. Je vous reparlerais peut-être de cet ouvrage une fois terminé, dans 5 ans… Quand j’y pense la fin de ce livre me parait extrêmement loin! Je ne suis même pas en mesure d’imaginer où je serais dans 5 ans !

Si jamais ce livre vous tente il est disponible sur Amazon ici au prix de 12€90. C’est également une super idée de cadeau pour Noël!

Vous connaissiez ce type de livre? En possédez-vous un?

 

Mes Courts-Métrages favoris #1

Depuis quelque temps je me suis découvert une réelle passion pour les courts-métrages, qu’ils soient professionnels ou amateurs. Aujourd’hui j’ai décidé de vous en présenter 3 qui m’ont beaucoup touché.

La Fenêtre

la fenetre
Crédit image: La Fenêtre

Ce court-métrage de 6 minutes, est un film d’animation en 3D qui se déroule dans un hôpital. Chaque jour un des soldats décrit ce qu’il voit à la fenêtre de sa chambre à ces trois compagnons. Et si une autre personne regarderait à cette fenêtre que verrait-elle? Cette fenêtre est elle seulement un symbole d’espoir et de vie extérieur?

Ce court-métrage expose avec émotion la cruauté des guerres. Pour cause, chaque sentiment est retranscrit  à la perfection sur le visage des soldats. Malgré une durée minime l’équipe qui a crée ce film d’animation réussi à nous ébranler. Si vous le regardez vous comprendrez très vite pourquoi il a été sélectionné au Festival d’Annecy!


La Fenêtre disponible ici et sa page Facebook

Je suis, j’étais et tu resteras

je suis j'etais et tu resteras
Crédit image: Je suis, j’étais et tu resteras

C’est seulement en 2 minutes que le réalisateur Jérôme Roumagne réussi à touché son public. Il aborde en un temps infime un sujet difficile: l’Alzhaimer. Le point de vue utilisé, celui du proche de la personne atteinte, montre avec douceur à quel point cette maladie est compliquée à gérer aussi bien pour le malade que pour son entourage.

Un flashback, une voie off, quelques notes de musiques, une belle preuve d’amour et du silence suffisent à décrire cette jolie réalisation.


Je suis, j’étais et tu resteras disponible ici.

Soar

Réalisé par Alyce Tzue, ce court-métrage d’animation en 3D tourne autour des avions et de tous les petits objets volants possibles et inimaginables. En 6 minutes c’est une courte leçon de vie que nous donne cette petite fille passionnée d’avion. Ceci en venant en aide à un petit personnage tombé tout droit du ciel. Seul 3 mots pourraient qualifier ce petit film: persévérance, entraide, amitié.

soar
Crédit image: Focus Littérature

Aucun texte n’est présent dans Soar, on reste concentré sur la beauté des dessins et de l’histoire. Ce joli court-métrage ce termine avec une chute sublime aussi bien d’un point de vue graphique que symbolique.


Soar disponible ici

LE Livre

13106751_757510964384032_1823407248_o

Il y a ce livre aux coins écornés d’usure. Ce livre toujours en évidence sur ma bibliothèque. Ce livre dont je connais la couverture par cœur, chaque caractère, chaque couleur. Ce livre ou plutôt LE livre. LE livre qui m’a marqué. Le livre que je retourne parcourir plusieurs fois par an depuis quelques années.

13120675_757510967717365_1049252068_o

Un tourbillon d’émotions d’une douceur extrême. Une histoire bouleversante. Des personnages attachants. Une écriture simple, sans fioritures.

J’ai du lire ce livre pour la première fois à 10-12 ans, âge préconisé par l’auteur. Je l’ai dévoré et surtout adoré. Aujourd’hui J’ai presque 17 ans, j’ai du relire ce livre une bonne trentaine de fois. À chaque fois je l’ai aimé. Je ne m’en suis jamais lassée et je ne pense pas m’en lasser un jour. Dès la première fois l’histoire m’a fait pleurer. Au fur et à mesure de mes (re)lectures j’ai découvert d’autres aspects, des éléments qui m’avaient échappé, que je n’avais pas saisi du haut de mes 10 ans.

13090647_757510914384037_1910446457_o

Ce que j’ai le plus aimé dans ce livre hormis l’histoire, c’est le point de vue du lecteur. Les événements sont vus par Ninon. Du haut de ces 13 ans elle fait face au stress, à la peur et tout les sentiments que l’on ressent lorsqu’un bébé naît bien trop tôt. C’est justement ce point de vue peu commun dans ce genre d’histoire qui nous donne une vraie claque. Je n’ai plus 10 ans, mais ce roman est toujours mon préféré. J’ai adoré bien d’autres livres, mais celui-ci restera particulier pour moi. Il est le seul que j’ai relu et que je vais encore relire plusieurs fois

13106077_757510957717366_1246664705_o (1)

Je pourrais vous parler de cet œuvre encore des heures et des heures, mais je risque de vous ennuyer. Je vous recommande d’aller l’acheter, et de vous laisser porter par les mots.

13112406_757510917717370_721249913_o

13120879_757510901050705_2054724644_o

Pour retrouver ce livre et tout les autres du même auteur c’est ici signature