Rencontre avec Comme des Soeurs

Bonjour! Vous allez bien ?

Aujourd’hui j’ouvre une nouvelle catégorie d’articles sur le blog qui me tient vraiment à coeur. Il s’agit d’articles « rencontre » avec des petits créateurs de bijoux, illustrations… Leur objectif sera de vous faire découvrir plus en détails le concept de ses petits créateurs à travers une dizaine de questions.

La première créatrice avec laquelle j’ai échangé est Isabelle la fondatrice de Comme des Soeurs, une marque de bijoux plaqué or tous plus beaux les uns que les autres. Je vous laisse découvrir son joli concept et ses créations à travers les questions et images suivantes. Par ailleurs, je la remercie d’avoir pris le temps de répondre à mes questions et j’espère sincèrement que vous irez découvrir son travail.

Pour retrouver son travail dès maintenant ( les liens sont aussi en fin d’articles):

Facebook Eshop EtsyEshop A little MarketInstagram 

16357812_10210611631500733_709053982_o

En quelques mots, quel est le concept de Comme des Sœurs ?

Du mot [SOEUR] N.F.

1/ Personne de sexe féminin née du même père et de la même mère qu’une autre personne.

2/ Celle avec qui on partage le même sort.

C’est cette deuxième définition qui fixe le concept de ma marque.

Je conçois les bijoux avec le désir de capturer des instants fraternels dans la matière, comme un souvenir, une photo, un petit mot tendre, comme un bout de soi. Ainsi ces petits objets d’apparences superficiels deviennent des talismans uniques et précieux qui nous relient à un être cher, à nos aspirations secrètes.

De par ce fil conducteur, mes créations sont réalisées uniquement dans des matières nobles, comme les pierres semi-précieuses et le plaqué or de qualité dans une harmonie des formes et des couleurs.

16325384_10210611621300478_1789248937_o

Pourquoi as-tu choisi d’appeler ta boutique « Comme des Sœurs » ?

Mes amies m’ont beaucoup encouragé à persévérer dans cette voie et à ouvrir ma propre boutique. J’ai donc décidé de leurs rendre hommage à travers le nom de ma marque, car mes amies sont « Comme des Sœurs » pour moi, nous nous aimons et comptons les unes sur les autres comme si on était du même sang.

carte-postale-9

Où trouves-tu l’inspiration pour tes nouveaux modèles de bijoux ?

J’avoue que beaucoup de choses m’inspirent, mais je dirais que la nature et le savoir-faire de l’Humain m’attirent avant tout.

La nature, à travers les coquillages que l’on trouve sur les rivages, les os et fossiles de certaines espèces qui possèdent leurs propres beautés.

L’Humain, capable de réaliser de si belles pièces d’orfèvrerie et de joaillerie, surtout durant l’antiquité.

Sans compter mes cours d’histoire de l’art qui m’offrent beaucoup de possibilités de créations. Une année, j’ai suivi à la fac un cours sur l’art antique de la Bactriane, j’étais fascinée ! J’aimerai y apporter cette touche dans les prochaines collections, mais je sais qu’il me faudra acquérir de la technicité avant d’en arriver là.

Je garde aussi un œil vers l’art africain pour mes futures collections. Comme vous pouvez le voir je suis une vraie girouette, je pars dans tous les sens !

16357908_10210611631460732_1258027907_o

As-tu suivi des stages, des formations pour apprendre à confectionner tes bijoux ou es-tu autodidacte ?

Non du tout je suis une pure autodidacte. J’ai suivi un cursus littéraire option arts plastiques au lycée dans lequel il y avait pas mal d’heures de pratiques mais je n’y ai appris aucune technique, c’était une éducation et une vision de l’art très contemporaine, ce qui est dommage je trouve. La technique est importante afin que le processus créatif soit plus simple et cela vaut pour toutes les formes d’art, y compris l’art contemporain quoi qu’on en dise.

Du coup après j’ai poursuivi des études universitaires en histoire de l’art et archéologie ou j’ai fini avec une licence et un double master en poche. Je n’ai donc plus touché à un crayon à dessin pendant 10 ans.

Et puis, avec le temps, l’envie de revenir à un travail manuel s’est fait sentir et s’est installée naturellement en moi. Avec un peu de logique et de recherches de tutoriels sur internet j’ai commencé à créer mes bijoux, juste pour moi et mes amies. Très vite, j’ai ouvert une boutique en ligne car je voulais confronter mon travail au regard des autres et voir si je pouvais recevoir un accueil positif sur mes créations.

16106365_10210474683357115_1413564779_o

Quels sont les étapes de réalisations de tes bijoux ?

En premier lieu, la réalisation passe par l’éternelle quête de l’inspiration qui vient, soit par coup de tête, soit par mes connaissances en histoire de l’art (particulièrement l’art antique qui m’inspire beaucoup ces derniers temps), ou encore par l’univers de la mode qui insuffle des tendances, des couleurs, des formes qui seront un terreau fertile pour mes futurs bijoux.

En second lieu, l’élaboration d’un croquis puis la recherche des matériaux pour réaliser la pièce et cette partie n’est pas une mince affaire. Je passe un temps chronophage sur internet à trouver des apprêts, des perles qui me plaisent et qui ne soient pas trop populaire parmi les autres créateurs comme moi.

Du coup je cherche des systèmes D, des processus de créations qui ne nécessitent pas un CAP bijouterie afin de pouvoir réaliser mes propres breloques. J’espère pouvoir le faire assez rapidement. Affaire à suivre donc… 😉

carte-postale-18

Tu as lancé ton premier e-shop en février 2016, qu’est-ce que t’apporte cette expérience ?

L’e-shop m’a permit de me confronter aux désirs des clients potentiels ou aux soucis qu’ils peuvent rencontrer lorsqu’ils portent mes créations. Ainsi je perfectionne ma méthode travail afin que le bijou soit le plus ergonomique possible. Je sais que ce mot est barbare mais un bijou doit pouvoir se mettre et s’enlever facilement, tout en étant résistant dans la durée.

La boutique me pousse à être inventive dans la présentation de mes créations, sur mes supports visuels, car oui, je fais tout moi-même que ce soit la création du logo, les photos, je fais tout comme beaucoup de mes confrères. De temps en temps je demande l’aide d’un ami spécialisé dans l’infographie et la photographie pour qu’il réalise un shooting et qu’ils me donnent 2-3 astuces sur la retouche photo. Heureusement que j’ai des amis qui s’y connaissent car même si je « taquine » photoshop, l’univers de la photographie m’est totalement inconnue.

16326489_10210611620300453_1025836784_o

As-tu un bijou préféré sur tous ceux que tu as imaginée ?

La collection Phénix sans hésiter !

Et le choker Phénix en particulier, il opère un vrai changement dans mon identité artistique, plus orientée vers l’antique, les fossiles, les pierres semi-précieuses.

Je sens que je me tourne vers la création de pièces de caractères, faites pour des femmes au tempérament affirmé.

L’image d’un cabinet de curiosité me vient tout de suite à l’esprit quand je pense à mes futures collections. Je souhaite créer un réel bric-à-brac de jolies pièces un peu cabossées par la vie mais si précieuses en même temps.

En résumé, je veux que mes bijoux aient une âme, que l’on ressente l’ancienneté au regard et au toucher.

100_5131-3

As-tu des créateurs/créatrices de bijoux favoris ?

Instagram m’a ouvert les portes d’univers artistiques qui me touchent beaucoup, dans lesquels je me retrouve, notamment Cleopatra’s bling, Pascale Monvoisin et Elise Tsikis. Leurs univers impriment une réelle authenticité aux teintes symboliques et antiques. J’avoue que je rêve de pouvoir m’offrir un de leurs bijoux un jour.

Un conseil à donner aux personnes qui aimeraient lancer leur propre boutique ?

J’en suis encore qu’aux prémices mais à partir du moment où la passion est là, la moitié du boulot est fait. Après, je trouve essentiel de se perfectionner, de voir loin et viser haut car il n’y a que comme ça que nos créations deviennent uniques. Attention, Je n’ai pas la prétention de dire que mes bijoux peuvent côtoyer ceux de mes créateurs favoris, loin de là, mais je sais que si on se contente du minimum on n’ira jamais bien loin et notre travail nous décevra à la fin.

Et pour finir je dirais qu’il ne faut pas lâcher, même si se trouver en tant qu’artiste n’est pas facile. L’inspiration et se démarquer des autres est un exercice de style difficile, mais si on y arrive alors on se sera trouvé. Après que la renommée arrive ou pas, peu importe au final, l’essentiel c’est d’être entier et intègre dans son métier. C’est un crédo que j’essaie d’appliquer à chaque fois que j’ai une idée, que je dessine ou que j’assemble les pièces de ma future création.

100_4351

100_5811

Cet article est maintenant terminé, j’espère qu’il vous a intéressé et que vous irez jeter un coup d’œil au travail d’Isabelle. Vous pouvez la retrouver en suivant les liens ci-dessous.

Facebook Eshop EtsyEshop A little MarketInstagram 

Publicités